maria-montessori-formation-pedagogie-education-biographie-montessori-stage-ecole-nomade-active-papachapito maria-montessori-formation-pedagogie-methode-biographie-montessori-stage-adultes-sur-toute-la-france-ecole-nomade-active-papachapito maria-montessori-formation-pedagogie-methode-biographie-montessori-stage-adultes-sur-toute-la-france-ecole-nomade-active-papachapito
ACCUEIL | BONJOUR | MARIA MONTESSORI| LA METHODE MONTESSORI | LA FORMATION MONTESSORI | BIBLIOGRAPHIE | L' OUEST | CONTACT@  

des formations
à la "méthode montessori"
sur toute
la France



l'eveil-spirituel-de-l'enfant-l'education-religieuse-montessori

stage de
fabrication
de matériel montessori


l'eveil-spirituel-de-l'enfant-l'education-religieuse-montessori


Education
cosmique
Montessori:

l'histoire
des religions


chaman-education-cosmique-histoire-des-religions


pieds-nus-sur-la-terre-sacree-t.c-mc-luhan

L'homme qui s'est assis
sur le sol de son tipi,
pour méditer sur la vie
et son sens,
a su accepter
une filiation commune
à toutes les créatures
et a reconnu
l'unité de l'univers,
en cela il infuse
à son être l'essence
même de l'humanité.
Standing Bear

education-religieuse-montessori


la-naissance-des-religions-yves-lambert-histoire-des-religions-montessori

Y. Lambert identifie
cinq grands types
de religions
auxquels
correspondent
cinq phases
de l'histoire
de l'humanité :
il illustre les religions
     des peuples        chasseurs-cueilleurs

par le chamanisme ;
les religions
orales agricoles
par la religion dogon ;
les religions
polythéistes antiques
par la religion athénienne
à l'époque classique ;
les religions de salut
par l'hindouisme,
le bouddhisme
et la religion hébraïque
et enfin leurs avatars
modernes.


education-religieuse-montessori


les-religions-de-la-prehistoire-andre-leroi-gourhan-mythes-et-religions-montessori


taureau-education-cosmique-montessori  fleche-education-cosmique-montessori  prehistoire-education-cosmique-montessori


l-homme-prehistorique-et-ses-dieux-johannes-maringer-montessori

L'étude fait le tour
de toutes les traces
de cultes
ou de mythologie
à travers le monde,
pour tenter
de définir
des pratiques
religieuses
préhistoriques.
Elle se divise
en plusieurs chapitres :
le culte des ossements,
les pratiques mortuaires,
les objets et les rites,
l'art religieux
et enfin la religion
.



chaman-education-cosmique-histoire-des-religions


mircea-eliade-le-chamanisme

Le chamanisme
n'est pas seulement
important
pour la place
qu'il occupe
dans l'histoire
de la mystique,
les chamans ont joué
un rôle essentiel
dans la défense
de l'intégrité
psychique
de la communauté.
Mircea Eliade

*******
religions-des-indiens-d-amerique-ake-hultkrantz-montessori

La nature, le monde
et l'univers
sont des concepts qui,
dans la conscience
indienne,

s'écoulent
les uns à l'intérieur
des autres.
Ake Hultkrantz

*******

montessori-religions-australiennes-mircea-eliade

L'histoire sainte
des primitifs
devrait être considérée
comme une oeuvre
de l'esprit humain.
Pour le "primitif,
la créativité humaine
est religieuse avant tout.
Mircea Eliade

*******

le-livre-des-morts-des-anciens-egyptiens

Le livre des morts
décrit la vie
aprés la mort,
métamorphoses,
voyages, combats. 
La mort y est envisagée
comme une porte
de communication
entre le monde visible
et l'autre monde,
inaccessible
aux perceptions
sensorielles.

*******

introduction-aux-religions-d-afrique-noire-lilyan-kesteloot-montessori

Lilyan Kesteloot
traite de l’origine
de la création
de l’homme
dans les mythes
africains,
on constate
des caractères
fondamentaux
trés proches
entre des cultes essentiellements
destinés à relier
les hommes
au monde invisible
qu’il soit
 dans la nature
ou surnaturel.

*******

popol-vuh-pierre-desruisseaux-histoire-des-religions-montessori

Souvent qualifié de
« Bible maya-quichée »,
le Popol Vuh
raconte
sous forme d'allégorie

la création du Monde
et la genèse d'un peuple
à travers les vicissitudes
de l'histoire.
Rédigé dans une langue élégante et poétique,
le Popol Vuh
est comparable,

en terme d'importance,
aux grands
textes sacrés
tels que
les Edda islandaises,

les Veda indiens,
la Torah ou encore
le Coran.
Car l'épopée maya
s'inscrit dans la mémoire religieuse et spirituelle
de l'humanité
comme une vaste
fresque mythologique
qui met en scène
les forces antagonistes
du bien et du mal
s'affrontant à travers
les générations
et les époques.


*******

le-veda-tresor-spirituel-de-l-humanite-jean-varenne

Le Veda constitue
le recueil le plus ancien
de textes sacrés
de l'Inde.
Il comporte
quatre sections :
les hymnes,
les charmes,
la liturgie
et les spéculations.
Un tel ouvrage est,
on le comprendra
aisément,
indispensable
pour saisir en profondeur l’extraordinaire richesse
du génie spirituel
de l’Inde traditionnelle
et éternelle.


*******

la-religion-des-celtes-joseph-vendryes

Longtemps entrevue
par le biais
des auteurs antiques
 qui imposèrent
l'image d'un culte
scabreux et primitif
 ou embrumée
par des rêveurs
peu enclins à la rigueur,
la religion des celtes
a également
attiré l'attention
de chercheurs
attentifs et méthodiques, soucieux d'en comprendre
les ressorts
et les manifestations.
Joseph Vendryes
offre au public
une synthèse claire
et équitable
sur la religion des Celtes, logiquement articulée
en trois chapitres :
les sources, les dieux,
le clergé et le culte.


*******

les-dieux-de-la-gaule-paul-marie-duval-religion-montessori

De tous les pays
européens

où les anciens Celtes
ont vécu,

la Gaule est le plus
riche en dieux.
Cultes naturistes
hérités de la préhistoire, animaux et monstres sacrés comme dans
la vieille Égypte,

dévotions locales
extrêmement    nombreuses,
grands dieux
à forme humaine
cousinant

avec ceux
des Romains,
      divinités italiques,         gréco-romaines,
orientales importées
sous l'Empire...

*******

entretiens-du-maître-avec-ses-disciples-confucius

Rassemblés à la mort
du maître,
aux alentours
de 400 av. J.-C.,
par deux générations successives de disciples,
ces entretiens
constituent
le livre central
de la philosophie
chinoise
et proposent
un art de vivre
toujours d'actualité.
Confucius séduit
par sa bonne humeur,
sa bonhomie,
et réussit à concilier
la vigueur
des principes moraux
et les faiblesses
des humains.

*******

une-histoire-de-la-religion-maya-claude-francois-baudez

L'abondance
des découvertes archéologiques
récentes,
le déchiffrement
progressif
des hiéroglyphes
mayas
permettent
aujourd'hui
de considérer
la religion maya
non plus comme
une simple curiosité
exotique
mais comme l'égale
des grandes religions
non monothéistes,
de la Chine,
de l'Indochine
ou encore du Japon.


*******

religion-inca-bernabe-cobo-montessori


le-peuple-du-soleil-la-religion-azteque-alfonso-caso-montessori

Alfonso Caro,
tente une explication
à la fois succincte
et précise de
la religion aztèque, principalement via
ses dieux principaux
comme Quetzalcóatl.
Pour cela, l’auteur
s’est appuyé
sur plusieurs sources,
les plus anciennes
possible.
La principale
est sans conteste
les codex,
puis viennent
les bâtiments religieux.

*******

ko-ji-ki-m.m.-shibata-histoire-religions-montessori

les légendes
contenues
dans le
Kojiki
ont inspiré beaucoup
de pratiques
et de croyances
du shintoïsme.
Il est généralement
considéré
comme
le plus ancien
écrit japonais existant
encore de nos jours.


*******

la-sagesse-du-bouddha-jean-boisselier

L’histoire des 80 années
du Bouddha
sur la Terre
constitue
un des plus notables événements
dans l’histoire
de l’humanité.
Le portrait d'un homme
qui s'est éveillé
à la Loi de la vie.
 Sa propre vie
est le chemin à suivre
pour tous ceux
qui s’efforcent
de découvrir
la force de la création
et de se libérer
de toute souffrance.

*******


L'ÉVEIL SPIRITUEL DE L'ENFANT,
L'ÉDUCATION RELIGIEUSE
ET LA P
ÉDAGOGIE SCIENTIFIQUE
MONTESSORI :

****************
m

Sur cette terre où les adultes commandent et contrôlent
la distribution des biens matériels,
 les hommes apparaissent comme aux prises les uns avec les autres.
Même dans un domaine où les intérêts personnels
sont censés être mis au second plan
et où les hommes devraient se sentir proches de la vérité et de la réalité,
je veux dire dans la pratique de la religion, les hommes sont en désaccords.
Il faut que l'homme rassemble toutes ses valeurs vitales
et ses énergies pour se développer et préparer sa libération.
Ce n'est plus le moment de se battre les uns contre les autres,
de chercher à s'accabler mutuellement,
il faut que l'homme ait pour seul but de s'élever,
de se libérer des liens inutiles que l'on est en train de créer
et qui le poussent vers la démence.

Le monde n'a pas été créé pour que nous en jouissions
mais nous sommes créés pour faire évoluer le cosmos.

L'homme contemporain est devenu un citoyen du monde,
un citoyen de cette grande nation qu'est l'humanité,
il est citoyen de ce monde nouveau, citoyen de l'univers.

L'histoire moderne reconnait une grande importance
à la rencontre des peuples et au métissage
car ils permettent aux différents groupes
de se fonder en de plus vastes communautés,
les nations commencent enfin à organiser l'unité de l'humanité.

Pour unir tous les hommes comme des frères,
nous devrions démanteler toutes les barrières,
  de sorte que tous les êtres humains du monde entier
soient comme des enfants jouant dans un même et vaste jardin.
Les lois et les traités ne sont pas suffisants.

Les religions et les langues séparent les hommes
tandis que les arts, les sciences et les produits de l'industrie les unissent.
Là où des croyances fortement enracinées existent,
il est difficile d'introduire un changement.
Les religions ne semblent pas prêtes à vouloir se fédérer.
La réponse à tous ces aspects contradictoires
réside en une éducation appropriée,
aucun autre moyen, ni politique, ni social,
n'est en mesure d'obtenir un résultat quelconque sur ce plan.


********************************************************************

  dame-capuche-histoire-des-religions-montessori             labyrinthe-education-cosmique-montessori           grande-ourse-education-cosmique-montessori            labyrinthe-education-religieuse-montessori            dame-a-la-capuche-histoire-des-religions-montessori
********************************************************************

Le Christianisme depuis deux mille ans et, avant lui,
les grandes philosophies de l'antiquité ont fait appel aux sentiments
d'amour et de fraternité enfouis dans l'âme humaine,
pourtant les hommes ont continué à se battre.

Depuis deux mille ans, on nous apprend :
"Aime ton prochain comme toi-même"
sans que nous n'ayons fait le moindre progrès dans ce sens,
car se limiter à prêcher ne sert à rien.

Peut-être apprenons-nous à nos enfants à prier et à remercier Dieu,
mais nous ne leur apprenons pas à remercier l'humanité
qui demeure "l'agent" le plus important de la "création divine".
Jamais nous n'adressons nos prières aux hommes et aux femmes
qui chaque jour donnent leurs vies  pour enrichir la nôtre.
Chaque conquête, nous la devons à quelqu'un qui aujourd'hui a disparu.

L'enfant dont on ne s'occupe pas convenablement se venge de la société
en devenant un individu faible et fait obstacle au progrès de la civilisation.

Les parents et les maîtres d'aujourd'hui oublient de dire
les mots qui furent naguère la pierre de touche de l'éducation :
"tous les hommes sont frêres".

  L'homme a fait de grands progrès sur le plan matériel
mais n'en a fait aucun sur le plan spirituel.

Comment faire, donc, pour obtenir un changement de mentalité général,
si ce n'est par l'oeuvre d'un enseignant
qui n'agirait pas comme un tyran ou un missionaire
mais comme un guide essentiel des nouvelles générations.
La science peut devenir la source même de la "sagesse",
et la vraie science positive peut se retrouver avec la vraie science religieuse.
Il existe un véritable mécanisme de correspondance
entre les vertus du savant et les vertus du saint.
La clairvoyance de la maîtresse devrait être à la fois exacte
comme celle du savant et spirituelle comme celle du saint.
La préparation à la science et la préparation à la vertu
devraient lui donner une âme nouvelle,
parce que l'attitude de la maîtresse
doit être à la fois positive, scientifique et spirituelle.
Elle doit observer la "vie intérieure de l'homme".
Tous les fruits spirituels de l'histoire de l'humanité
et de la religion seront nécessaires pour la nourrir.
Le laboratoire scientifique, le champ naturel
où la maîtresse s'initiera à l'observation des phénomènes de la vie intérieure
doit être l'école où se développent des enfants "libres"
avec l'aide du matériel de développement.

La préparation à l'éducation est une étude de soi-même,
et la préparation d'un être qui se destine à aider la vie
implique beaucoup plus qu'une simple préparation intellectuelle,
c'est une préparation du caractère et une préparation spirituelle.


Si nous avons à l'esprit l'existence du plan cosmique,
où toute forme de vie s'appuie sur des mouvements intentionnels
qui n'ont pas seulement un but direct,
nous pourrons mieux comprendre et mieux diriger le travail de l'enfant.

Nous avons la possibilité en tant qu'éducateurs de choisir notre chemin
et pour ce faire il nous faut comprendre, par notre sensibilité,
quelle est l'action nécessaire à la construction de l'enfant,
et comprendre aussi ce qu'il faut inhiber chez nous
pour ne pas nous transformer en démons, au sens destructeur du terme.
C'est l'enfant lui même qui crée, pas nous, en aucun cas,
cette idée doit être bien claire.
 
   ****
quatre-elements-education-cosmique-montessori         chaman-education-cosmique-montessori       quatre-elements-histoire-des-religions-montessori         quatre-elements-histoire-des-religions-montessori      chaman-education-cosmique-montessori     quatre-elements-histoire-des-religions-montessori
    
**********************************************

L'homme, comme tous les êtres vivants, poursuit deux buts,
l'un conscient, l'autre non.
Il a conscience de ses besoins intellectuels
et de ce qui lui est demandé par sa société et sa civilisation,
mais il n'a pas encore conscience de ses responsabilités bien plus grandes
qui lui incombent, au sein du plan cosmique,
de son devoir de travailler avec les autres
pour son environnement et pour l'univers tout entier.
Cet être humain qui a mis à son service toutes sortes de pouvoirs psychiques
doit maintenant apprivoiser ses pouvoirs intérieurs et faire appel à eux,
devenir le maître de lui-même et le souverain de cette période de l'histoire
car son vrai royaume est celui qui se trouve en lui-même.

L'éducation concerne la formation spirituelle
et l'élévation intellectuelle de l'humanité.

Les grandes découvertes qui conduisent au progrés de toute l'humanité
ne sont pas tant dues à la culture ni au savoir des scientifiques
qu' à cette capacité de concentration totale et profonde de l'esprit,
de ce savoir "s' isoler" du monde.
Ce recueillement que l' on obtient en se libérant du monde extérieur
doit venir de notre âme et ce qui nous entoure ne peut influer
d'aucune façon sur cela, si ce n'est avec l'ordre et la paix.
L'homme qui voit clair en lui-même, ressent le besoin d'une vie intérieure.

Toutes les victoires et les progrés humains
reposent sur la force intérieure.
Personne, exepté les religieux, ne pratique la méditation.
Nous savons à peine distinguer la méditation
des méthodes pour "apprendre" intellectuellement.
Celui qui médite dépouille son propre esprit
autant que possible de toute autre image
et tâche de le concenter sur l'objet de la méditation, 
de façon que toutes les activités internes ou, comme disent les religieux,
toutes les "puissances de l'âme", y restent polarisées.
Ce que l'on attend de la méditation est un "fruit intérieur de force",
l'âme se fortifie, s'unifie et devient active,
elle peut alors agir sur le germe
autour duquel elle s'est concentré pour le faire fructifier.
Or le moyen choisi par nos enfants,
pour suivre leur développement naturel, est la méditation.
C'est aprés un exercice de méditation sur les choses
que nos enfants deviennent capables d'apprécier le "silence"
il en est ainsi parce qu'ils peuvent goûter
le fruit de la concentration de l'esprit.
C'est de cette façon que s'unifie et se fortifie leur personnalité.

La clé de toute la pédagogie se trouve certainement en ceci,
savoir reconn
aître les instants précieux de la concentration,
pour les utitliser dans les apprentissages.

Il ne s'agit donc que de cela, utiliser la force intérieure de l'enfant
pour sa propre éducation.

Seule la voix de la vie peut indiquer le travail dont l'enfant a vraiment besoin,
notre tâche est justement celle de dégager la route pour ces forces intimes.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
taureau-education-religieuse-montessori             feu-developpement-spirituel-enfant-montessori             taureau-education-religieuse-enfant-montessori
xvxvxvxvxvxvxvxvxvxvxvx


Nous appelons le monde à prendre conscience de l'importance de l'enfant
dans le développement spirituel de l'humanité.

La vie de l'enfant, celle qui est créée et celle qui crée,
vient de l'adulte et finit dans l'adulte, c'est le chemin, la voie de la vie.
L'enfant naît dans l'amour, sa vraie origine est l'amour de son père et de sa mère,
un amour qui n'est pas artificiel, ni forcé par la raison,
comme le sentiment de fraternité que tous les gens réfléchis essaient d'éveiller.
C'est seulement quand il s'agit de la vie de l'enfant
que peut se former la forme d'amour
qui est l'idéal de la morale humaine,
l'amour qui inspire le sacrifice de soi,
le dévouement au service des autres.
Or ce sacrifice que font les parents est quelque chose de naturel,
qui donne de la joie, qui, ainsi, n'est pas comme un sacrifice ;
c'est la vie même.

L'homme qui vient au monde sous la forme d'un enfant
se développe par une sorte de miracle créateur.

Les premiers organes qui commencent à fonctionner
sont les organes sensoriels et l'enfant normal absorbe tout, sans distinction,
il absorbe d'abord le monde et ensuite l'analyse.
L'enfant est un embryon spirituel qui se développe spontanément
et qui est capable d'absorber inconsciemment son environnement,
  en le suivant depuis les débuts de sa vie,
nous pouvons apprendre beaucoup.
Aucune éducation ne peut apprendre à l'enfant à marcher avant son heure,
ici, la nature elle même commande et doit-être obéie,
il s'agit de coopérer à l'ordre de la nature.
Ce qui est nécessaire avant toute chose,
est que, dés ses premières années,
l'individu soit mis en contact avec l'humanité.

L'enfant ne doit plus être considéré comme le fils de l'homme
mais comme le créateur et le père de l'homme,
un père capable de créer une humanité meilleure.
Chaque chose est le produit de l'esprit humain et, en ce qui nous concerne,
nous avons l'ambition d'incarner ces fruits dans l'éducation,
comme un trésor de richesses transmis par l'homme.
Il est donc de notre devoir d'admirer et de faire admirer à nos enfants,
tous ces pionniers connus et inconnus animés par la flamme
qui a éclairé le chemin de l'humanité.


\\\///%///\\\%\\\///%///\\\%\\\///%///\\\%\\\///%///\\\%\\\///%///\\\%\\\///

aborigene-education-montessori            afrique-developpement-spirituel-enfant-montessori        
     afrique-education-cosmique-montessori            developpement-spirituel-enfant-montessori             azteque-education-religieuse-montessorimontessori
OOOXIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIXOOO


Ma méthode est fondée sur le développement psychique de l'enfant normal.
Ce développement se produit parce que l'enfant a eu la possibilité de travailler
et d'être en contact direct avec la réalité,
il ne vient pas de quoi que ce soit que nous ayons appris à l'enfant.
C'est un processus créateur précis, un phénomène naturel
qui se produit lorsque l'on offre à l'enfant
la chance de déployer ses propres efforts
et de se livrer à un travail qui soit le sien sans intermédiaire.
Il est fondamental que les actions de l'homme soient reliées à leur centre,
 et mises à leur place, sinon l'homme se développe
comme une masse de muscles sans cerveau.

Il semble que la nature ait comme divisée par une ligne
la période 0-3 ans de celle qui la suit 3-6 ans,
la première bien que créatrice et remplie d'évènements importants,
devient celle qu'on oublie,
on peut la comparer à la vie embryonnaire avant la naissance physique,
car ce n'est qu'à 3 ans que s'éveille la pleine conscience et la mémoire.
Il faut se rappeler que chez le petit enfant de trois ans,
le maître intérieur est toujours à l'oeuvre pour le guider sans erreur,
et quand nous parlons d'enfant libre,
nous voulons dire un enfant
qui se laisse guider par cette force que la nature a mise en lui.

Un des problèmes de l'enseignement est donc de découvrir
les sujets les mieux adaptés aux enfants des différents âges,
ou plutôt les mieux adaptés à leurs différents centres d'intérêts.
Nos écoles, dont la tâche est de rendre possible la vie heureuse
qui est la condition humaine naturelle,
doivent fournir à l'enfant un milieu approprié à ses besoins et, en même temps,
lui proposer de grandes idées, de grandes découvertes de l'esprit humain,
en lui offrant des objets matériels concrétisant les abstractions.
Il faut offrir à l'enfant un environnement contenant des objets
représentant concrêtement les choses qu'il doit apprendre.
Quand existe un échange entre l'objet et l'esprit de l'homme,
quelque chose s'éveille au plus profond de celui-ci : la dignité humaine.
Ce sentiment de dignité devrait être cultivé religieusement et trouver place,
au plus profond de nous tous car il ne devrait pas être nécessaire de rappeler
qu'il n'est donné à personne d'aimer Dieu en étant indifférent à son prochain.


vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

     azteque-education-cosmique-montessori            ohm-education-religieuse-montessori           trident-education-religieure-montessori            yantra-education-cosmique-montessori             azteque-education-cosmique-montessori 
  ///////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\


Dés que l'enfant commence à se développer
dans un environnement conçu pour lui
et réussit à agir par lui-même, indépendament des adultes,
il établit bien vite une harmonie non seulement entre lui et son environnement,
mais encore entre lui et l'adulte.
L'interaction harmonieuse constitue le rapport normal qui doit exister
entre l'individu et son environnement et ce rapport est une relation d'amour,
l'amour pousse l'enfant non vers la possession des objets
mais vers le travail qu'ils lui permettent.
L'amour n'est pas la cause mais l'effet du développement normal de l'individu.
L'amour est un but à atteindre non un point de départ.
Les sermons sur l'amour n'y peuvent rien car ce n'est pas par la contrainte
que l'on peut susciter l'amour qui est la base de la santé morale.

Dans notre société, il n'y a guère que la religion dans laquelle
nous trouvons un récapitulatif de certains mystères,
de facteurs ignorés ailleurs,
pour faire preuve d'un souci élevé pour l'espèce humaine.
Les religions ne sont pas seulement
une entente sur des idées déterminées,
elles sont, sans aucun doute, l'expression
d'exigences spirituelles de l'espèce humaine
qui amènent à adorer certains phénomènes,
et pas seulement à les saisir intellectuellement.
 
Même les peuples les plus primitifs sont dotés d'une sensibilité religieuse
qui les poussent à attribuer une âme à toutes les choses,
  animées ou inanimées qu'elles soient, aux arbres comme aux étoiles et au soleil.            Regarder les choses avec les yeux de l'imagination
permet de pénétrer les mystères de la nature.
L'homme ne sait vivre sans religion et celle-ci s'est adaptée
à chacun des stades du développement humain.
Tout ce que l'homme a inventé, matériel ou spirituel qu'il soit,
est le fruit de son imagination.
L'imagination est la base même de l'esprit,
elle élève les choses sur un plan supérieur,
sur le plan de l'abstraction.
Mais l'imagination a besoin d'un support,
elle a besoin d'être construite, organisée.
L'homme alors seulement, peut atteindre un niveau élevé,
car il pénètre l'infini.


Dans l'antiquité, des institutions religieuses dites "mystères"
jouaient le rôle des universités formant les plus grands penseurs
et tissant de véritables réseaux d'échanges entre les pays.
Aujourd'hui en étudiant l'histoire,
il est impossible de négliger voire de mépriser les religions de l'antiquité,
car elles constituent une part importante de la psychologie humaine.
Dans ce cas particulier, les contes et les mythes s'avèrent utiles
si toutefois ils sont choisis pour leurs symbôliques des vérités naturelles
en écartant les récits purement fantastiques.
Pour éveiller les esprits, il faut quelque chose de sacré et de profond,
c'est pourquoi il est important de susciter
un sentiment et un enthousiasme
profonds pour la sainte cause de l'humanité
chez les enfants de notre monde civilisé.
Dés lors nul besoin d'enseigner la religion
qui par ailleurs est impossible à enseigner
car le respect révérencieux pour la vérité
intérieure comme extérieure
s'épanouira naturellement et librement.


***********************************************************************************************

masque-asie-education-religieuse-montessori         masque-azteque-education-cosmique-montessori          masque-azteque-pedagogie-montessori          masque-japonais-education-religieuse-montessori          masque-kwele-education-religieuse-montessori

[[[[[[[[[[[[[[[]]]]]]]]]]]]]]]]][[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]][[[[[[[[[[[[[[[


Je considère presque comme un crime le fait de présenter des sujets d'étude,
qui pourraient tout à fait servir de support, noble et riche, à la faculté d'imaginer,
en interdisant  d'utiliser son imagination et exigeant de l'enfant
qu'il apprenne par coeur ce dont on ne lui pas permis de se faire une image.
L'enfant devrait pouvoir aimer toutes les matières qu'il a à étudier
car son développement intellectuel va de pair avec son développement affectif.

Même lorsqu'il est libre, l'enfant ressent un besoin de protection,
il a besoin d'encouragement pour continuer sa tâche difficile,
le développement de sa personnalité, le travail vital de l'embryon qu'il est.
On peut illuster ce concept par la façon
dont on devrait enseigner la religion aux enfants,
si tant est que l'on désire leur donner une éducation religieuse à cet âge.
 La religion devraient être présentée
en termes de protection de l'individu par Dieu.    
L'enfant a un ange gardien qui veille sans cesse sur lui et sur ceux qu'il aime.
 Pour un enfant, c'est la vision naturelle de Dieu,
car c'est un reflet de sa vie d'enfant.       
Bien sur, quand cette conception persiste chez l'adulte,
quand celui-ci ne recherche dans la  religion qu'une protection,
c'est qu'il n'est pas pleinement développé intellectuellement,
chez l'adulte cela révèle une forme de développement arrêté.

A l'école il n'est pas permis de copier
et l'on considère comme une faute d'aider un camarade plus faible.
L'écolier qui aide son camarade en détresse est considéré comme coupable,
au même titre que celui qui accepte cette aide,
ce n'est pas ainsi que se forme l'union,
c'est imposer là un principe de morale qui abaisse le niveau normal.
Ces sentiments naturels devraient, nous le répétons , être encouragés.
Quand on dit : "ne l'aide pas", "ne réponds pas quand tu n'es pas interrogé",
on appelle seulement l'attention sur le mal  pour s'en défendre,
comme si le bien était impraticable.
Si, pendant toute la période de l'éducation,
la rivalité, l'ambition, l'émulation ont été encouragées,
comment attendre que des gens qui ont grandi dans cette atmosphère
soient "bons" à vingt ou trente ans,
seulement parce que quelqu'un leur a prêché la bonté?
Moi, je dis que c'est impossible,
puisqu'aucune préparation n'a été faite à la vie spirituelle.
Ce ne sont pas les recommandations qui sont importantes
mais les instincts créateurs, parce qu'ils sont une réalité.

Tout ceci n'a rien à voir avec les théories philosophiques,
affirmant que la nature humaine est bonne ou mauvaise,
ni avec les hautes idées abstraites
que l'on peut échafauder sur ce qu'est l'homme normal,
il s'agit là de faits concrets et d'une démardhe pratique universalisable.
C'est donc à la maîtresse de s'arranger
pour que les enseignements moraux de la vie
se poursuivent au moyen d'expériences sociales.
La morale comporte à la fois un côté pratique,
qui règle les rapports sociaux,
et un côté spirituel, qui préside à l'éveil de la conscience chez l'individu.
C'est dans l'enfance, par les seules forces enfantines,
que l'homme acquiert les caractéristiques qui le distinguent :
langage, religion, caractères de la race...
Pour acquérir des fonctions psychiques particulières,
l'enfant devra vivre parmi des gens qui les exercent habituellement,
pour acquérir des coutumes et des habitudes
il devra vivre parmi des gens qui les suivent.

Si l'on considère que la destinée de l'homme n'est pas pré-établie
et que, pour l'enfant, il n'est pas question de réveil,
mais de véritable création psychique,
on comprendra combien le rôle du milieu est plus important
encore pour le fils de l'homme.

Notre école est une "maison des enfants" plutôt qu'une véritable école,
c'est-à-dire un lieu préparé spécialement pour l'enfant,
dans lequel il assimile la culture diffuse de cette ambiance,
sans qu'il soit besoin d'un enseignement.
Le concept fondamental de l'éducation consiste donc
à ne pas devenir un obstacle au développement de l'enfant.
Il s'agit de donner à l'enfant
la possibilité de se développer tranquillement
selon les lois de sa nature.
Répétons-le, je n'ai pas poser des principes
pour ensuite y conformer ma méthode éducative.
C'est exactement le contraire qui s'est produit,
seule l'observation immédiate des enfants dont on a respecté la liberté
m'a révéle certaines lois de leur vie intérieure,
et j'ai découvert par la suite qu'elles avaient une valeur universelle.
L'éducation moderne, qui observe l'enfant
bien avant de se risquer à vouloir l'éduquer,
doit finir par pénétrer au sein même de la famille
pour y créer en plus d'un nouvel enfant,
de nouveaux pères et de nouvelles mères aussi.
Je vais essayer d'énumérer les principes
qui peuvent aider les parents à trouver la voie la plus juste :
- respecter toute activité intellectuelle de l'enfant et chercher à la comprendre
- seconder autant que faire se peut le désir d'activité de l'enfant,
non pas le servir mais l'éduquer à l'indépendance;
l'aide véritable ne doit pas être fournie pour des choses inutiles ou arbitraires,
elle doit correspondre aux efforts de l'âme enfantine.
-sachant que l'enfant est trés sensible, plus qu'on ne le croit,
aux influences extérieures,
il nous faut être trés vigilants dans nos relations avec lui.

xooxooxooxooxooxooxooxxxxxxx

zoroastrisme-education-religieuse-montessori            shintoisme-education-religieuse-montessori              taoisme-education-religieuse-montessori              shintoisme-education-religieuse-montessori             zoroastrisme-developpement-spirituel-enfant-montessori
-------o-------------------o---------x:x:x::x::x--------o----------------o---------


Les lignes générales de l'éducation religieuse sont
les mêmes que pour le reste de notre enseignement :
préparation d'une ambiance où se distinguent différentes préoccupations,
celles que l'on pourrait appeler de vie pratique,
et celles qui concernent l'expansion du sentiment religieux,
l'éducation du coeur et la culture nécessaire pour connaître la religion..
Il y a donc un parallèle complet entre tout ce qui a été décrit jusqu'ici
pour la maison des enfants et l'éducation religieuse :
vie pratique et développement de l'esprit.
Ce fut à Barcelone, dans l'école modèle Montessori, école d'état,
mais où l'éducation religieuse catholique était considérée comme but fondamental,
que furent posées les premières bases de l'éducation religieuse
conformément à mes idées.
Il est vrai que les religions prennent en compte la personnalité humaine
même chez le jeune enfant, les chrétiens baptisent l'enfant,
car il est doté d'une âme et ils en reconnaissent la vie psychique.
Mais, malgré cela, ils ne tiennent pas compte de l'individualité latente
que l'enfant renferme en lui, à une époque d'une importance capitale,
pour l'ensemble du développement de sa personnalité.
C'est dans les rapports libres, dans le réel exercice,
qui fait adapter les limites de chacun aux limites d'autrui,
qu'on peut organiser les "habitudes" sociales.

Le premier stade fut de préparer une ambiance : l'église des enfants,
proportionnée à l'échelle de nos enfants.
C'est eux qui à tour de rôle, allaient préparer l'église, ranger les chaises,
disposer les vases de fleurs, tirer les rideaux, allumer les cierges...,
un prêtre les instruisait et officiait.
L'église se révéla être comme le but d'une grande partie de l'éducation
que notre méthode se proposait d'apporter;
le silence qui avait préparé l'enfant à être recueilli,
devint le recueillement intérieur dans la maison de Dieu...
En principe, ce sont les objets séparés et les actes pour eux-mêmes
qui attirent l'attention de l'enfant.
L'autel, le livre, les vases sacrés, les vêtements du prêtre,
le signe de croix, la génuflexion, le baiser.
Mais, peu à peu, le lien s'éclaire en lui,
ainsi que la signification mystique de ce qui se cache en ces divers éléments.
Quand les enfants furent capables de lire, on fabriqua,
pour leur permettre de s'instruire par eux-mêmes,
les objets du culte en miniature mais avec une exactitude rigoureuse
puis, on disposa de petits billets ou de simples phrases,
cela permettait aux enfants une répétition de l'exercice
analogue aux procédés généraux de la méthode.
Ils sont si capables de distinguer entre les choses  naturelles et surnaturelles
que leur intuition nous a amené à penser
qu'il y avait une période sensible religieuse,
le premier âge semble lié à Dieu comme le développement du corps
dépend étroitement des lois naturelles qui sont en train de le transformer.
Nous avons  pensé qu'il serait beau et digne de faire cultiver par les enfants
le grain et le vin destinés à devenir les Espèces Eucharistiques,
et à faire pénétrer dans les travaux et dans les joies champêtres
l'activité religieuse des tout-petits.
A la joie de jouer, se mêlait celle, plus profonde,
d'assister de jour en jour au miracle de la maturation.
On décida d'instituer deux fêtes champêtres
à l'occasion de l'ouverture et de la fermeture de l'année scolaire,
l'une, correspondant à la moisson, l'autre, aux vendanges.
Ces notes sur notre expérience d'éducation religieuse
ne représente qu'une tentative,
mais elles indiquent la possibilité pratique d'introduire la religion
dans la vie du petit enfant  comme une source de joie et de grandeur...

Maria-Montessori (1870-1952)

jainisme-education-religieuse-montessori               triskell-education-cosmique-montessori                  roue-bouddhiste-education-cosmique-montessori                  sikhisme-education-cosmique-montessori                   indouhisme-education-religieuse-montessori

(à suivre...)
   
maria-montessori-the-mass-explained-to-children-delaney         
gianna-gobbi-listening-to-god-with-children        l-enfant-dans-l'eglise-montessori-standing-histoire-des-religions


  mandala-histoire-des-religions-montessori       islam-education-religieuse-montessori         mandala-histoire-des-religions-montessori          croix-education-catholique-montessori        mandala-histoire-des-religions-montessori        judaisme-education-religieuse-montessori           mandala-histoire-des-religions-montessori


maria-montessori-pedagogie-methode-stage-montessori-education-ecole-nomade-active-papachapito-adultes-sur-toute-la-france-


( le programme de formation à la "méthode montessori" )
( calendrier de formation à la pédagogie montessori : 2015/2016 )
( stage de fabrication de matériel montessori )

maria-montessori-formation-pedagogie-education-biographie-montessori-stage-ecole-nomade-active-papachapito-formation-continue   maria-montessori-formation-pedagogie-education-biographie-montessori-stage-ecole-nomade-active-papachapito-formation-continue   maria-montessori-formation-pedagogie-education-biographie-montessori-stage-ecole-nomade-active-papachapito-formation-continue

( calendrier de formation à la "méthode montessori" 2015/2016 )
( le programme de formation à la pédagogie Montessori)
( préparation, rôle et mission de l'éducateur selon Maria Montessori )
( la réforme de l'éducation et la révolution sociale )
( L'embryon spirituel, l'esprit absorbant, les périodes sensibles )
( les étapes du développement naturel et les périodes de la croissance )
(enfants et adultes aux besoins spécifiques: autisme, alzheimer, schizophrénie,...)
( l'éducation cosmique montessori )
( livres de Maria Montessori )
( Maria Montessori, pédagogue révolutionnaire par Mario Montessori )



plaquette formation (inscription, tarifs, horaires...) PDF   

 BONJOUR  |MARIA MONTESSORI  |LA METHODE MONTESSORI  LA FORMATION MONTESSORI |

 BIBLIOGRAPHIE MONTESSORI
|CONTACT@FORMATION-MONTESSORI


le programme
de formation
à la pédagogie montessori

l'eveil-spirituel-de-l'enfant-l'education-religieuse-montessori

calendrier
2015-2016
des formations
à la pédagogie montessori

l'eveil-spirituel-de-l'enfant-l'education-religieuse-montessori

Education
cosmique
Montessori:

l'histoire
des religions


education-religieuse-montessori

gandhi-tous-les-hommes-sont-freres

"Si un homme
parvient au coeur
de sa propre religion,
il se trouve, de ce fait,
au coeur même
des autres religions"
Ghandi

"la religion
est un seul arbre
avec de nombreuses branches.
Si on ne voit
que les branches,
on est tenté
de dire
qu'il y a beaucoup
de religions,
mais si on voit
l'arbre entier,
on comprend
qu'il y a
une seule religion"
Ghandi


education-religieuse-montessori

avant-les-dieux-la-mere-francoise-gange-histoire-des-religions-montessori

Bien avant
la naissance des
Dieux, l'humanité était placée sous la protection
de la
Grande Mère universelle,
créatrice des
mondes,
des éléments
et des créatures
qui la peuplaient.
Matrice sacrée,
la
terre portait
les mystères
de toutes les
gestations
et chaque élément
se trouvait
relié au
grand Tout,
dans l'immense
fraternité du vivant.


le-culte-de-la-deesse-mere-dans-l-histoire-des-religions-montessori


education-religieuse-montessori


des-theories-sur-la-religion-des-primitifs-evans-pritchard-montessori

"Ce que l'on appelle aujourd'hui la religion chrétienne existait
chez les anciens,
et depuis que la race humaine existe,
jusqu'au moment
où le Christ
s'est fait homme,
on appela alors
la vraie religion
qui existait déjà,
la religion chrétienne."
St. Augustin



education-religieuse-montessori


les-olmeques-des-origines-au-mythe-caterina-magni

Si la nature
et le nombre
des « divinités »
olmèques
font encore
l'objet
de controverses.
Le jaguar joue,
de toute évidence,
un rôle prépondérant
dans la pensée
religieuse.
La Terre Mère,
en tant que
principe féminin,
est également omniprésente
dans la religion
olmèque.

*******
le-temps-du-reve-cyril-havecker

Enregistré
sur des gravures rupestres,
transmis
de génération
en génération
par les Sages,
le "Temps du rêve"
a aidé l'homme noir
(ainsi qu'il se nomme lui-même)
à préserver
ses connaissances
et à vivre
en harmonie avec
son environnement comme avec le monde multidimensionnel
au-delà du nôtre
où il puise sa sagesse
et ses pouvoirs.
Cyril Havecker

*******

a.p-elkin-les-chamans-aborigenes

Dans l'esprit
des aborigènes,
 l'homme est double.
Il est un corps visible,
mais aussi un esprit,
la spécialité
de l'homme médecine
se situe
dans le domaine
des phénomènes spirituels,
il travaille avec
et dans l'invisible.
A. P. Elkin

*******
indiens-jivaros-jean-patrick-costa-montessori

Les indiens
nous apprennent
que chaque homme, chaque femme
se doit de revendiquer
sa liberté
en accord
avec les autres
pour que, ensemble,
ils maintiennent
"l'équilibre ancestral"
entre l'homme
et la nature,
la vie et la mort,
le bien et le mal,
le réel et l'irréel.
Jean-Patrick Costa


*******

les-religions-d-afrique-noire-vincent-thomas-rene-luneau-montessori

Ce livre
est le plus propre
à dévoiler
les profondeurs mystérieuses
de l'âme africaine.
C'est l'expression
même de cette âme
qu'il nous fait découvrir avec ses mythes,
ses rites
et ses initiations.

*******

le-livre-des-morts-tibetain-a.a.-thurman-histoire-des-religions-montessori

Le Livre tibétain
de la vie
et de la mort
n'est pas seulement
un chef-d'œuvre
spirituel,
c'est un manuel,
un guide,
un ouvrage
de référence
et une source
d'inspiration sacrée.
Ce livre est aussi
une introduction
à la pratique
de la méditation,
ainsi qu'aux notions
de renaissance
et de karma.

*******

zarathushtra-la-tradition-mazdeenne-jean-varenne

Depuis
vingt-cinq siècles, l'Occident est hanté
par le fantôme
du prophète mystérieux
qu'il appela longtemps Zoroastre,
avant d'apprendre
des Zoroastriens eux-mêmes
son nom véritable
de Zarathushtra.
Philosophes et poètes
de l'Europe
ont évoqué
le visage secret
de celui qui était
considéré comme l'inventeur
d'une doctrine occulte mais visionnaire,
comme un astrologue,
un mage et un alchimiste capable de transmuer
le présent et l'avenir...


*******
la-religion-des-anciens-scandinaves-regis-boyer-montessori

Une présentation
nouvelle de la religion
des anciens Scandinaves, depuis les origines connues jusqu'à
l'époque viking.
En tout état de cause,
l'idée retenue est
celle d'une vision consciente
et active du monde,
de la vie
et de l'homme,
qui ne laisse aucune
place ni au doute,
ni au désespoir,
ni à l'absurde.
Elle est tout entière dominée par l'image éminemment
prestigieuse
  du grand arbre    Yggdrasill,
source superbe
de tout savoir,
de tout destin
et de toute vie.

*******
la-voie-et-sa-vertu-tao-te-king-lao-tzeu

Aux premiers siècles
de notre ère,
la philosophie
taotzéenne
prépara la diffusion
du bouddhisme
dans la morale chinoise
et fournit des bases métaphysiques
à la religion "taoïste" élaborée
par les magiciens
et les alchimistes.
"Elève les êtres,
nourris-les,
sans chercher
à les asservir,
oeuvre sans rien revendiquer,
sois un guide
et non pas un maître
voilà la vertu
mystérieuse."
Lao-tseu
.

*******
yi-king-le-livre-des-transformations-richard-wilhem-etienne-perrot-montessori

 

Oeuvre
d'une absolue
singularité,
le Yi King
délivre son message
à travers 64 figures
ou hexagrammes.
Ces signes d'avant l'écriture
symbolisent
les lois de la vie
ou du changement,
les énergies opérant
en toute situation.
Sa fréquentation
permet d'apprendre
à lire l'ordre de l'univers, d'apprivoiser le hasard
et d'épouser
l'harmonie du monde. Epouser l'harmonie
du monde
pour établir
l'harmonie en soi
*******
la-bhagavad-gita-education-cosmique-montessori

Poème mystique
de 700 versets,
inséré dans la grande épopée anonyme
du Mahabharata,
La Bhagavad-Gîtâ
,
 "le
chant du Seigneur",
est considérée
comme la Bible
de l'Inde,
 un des écrits fondamentaux
de l'Hindouisme
souvent considéré
comme un abrégé
de toute la doctrine védique.

*******
le-shintoisme-ancien-j.m.-martin-religion-montessori

Le shintoïsme est essentiellement polythéiste.
Le concept majeur
du shintoïsme
est le caractère sacré
de la nature.
Le profond respect
en découlant définit
la place de l'homme
dans l'univers :
être un élément
du grand tout.

La principale source
pour cet ouvrage
est l'étude des deux monuments littéraires
les plus anciens
de la religion shinto :
le Kojiki
et le Nihon-shoki.

*******

nihongi-w.g.-watson-histoire-religion-montessori


La chronique
du japon,
Nihon shoki
,
comprend trente livres.
Les deux premiers concernent les temps mythiques de la création du monde et des îles,
ainsi que la naissance
des dieux...
 L'histoire mythique s'achève avec
       la naissance de           Jimmu-tennō,
le premier
souverain humain,
descendant du Soleil.

*******
les-devoirs-du-coeur-bahia-ibn-paquda-histoire-religions-montessori

la-sounna-du-prophete-youssouf-al-qardawi-histoire-religions-montessori


*******
" LORSQUE NOUS COMPRENDRONS TOUT CE QUE L' ENFANT ACQUIERT PAR LUI- MEME,
NOUS SAURONS MIEUX CE QUE PEUT DEVENIR L' HOMME " MARIA MONTESSORI (1870-1952)
 montessori-maria-formation-pedagogie-methode-biographie-montessori-stage-adultes-sur-toute-la-france-ecole-nomade-active-papachapito-formation-continue-eduquer-autrement 05.46.84.18.35. PLAQUETTE PDF    ||     CONTACT@MONTESSORI-FORMATIONS.FR     06.15.82.76.38.  montessori-maria-formation-pedagogie-methode-biographie-montessori-stage-adultes-sur-toute-la-france-ecole-nomade-active-papachapito-formation-continue-eduquer-autrement-enfant